La Cène de Léonard de Vinci

La Cène de Léonard de Vinci

La Cène de Léonard de Vinci (Cenacolo Vinciano), réalisée entre 1495 et 1497, est l'une des peintures les plus célèbres au monde

La peinture murale originale peut encore se contempler sur le mur de la salle à manger de l’ancien couvent des Dominicains de Santa Maria delle Grazie.

La Cène de Léonard de Vinci est une immense peinture de 460 centimètres de haut et de 880 centimètres de large, réalisée à la détrempe et à l’huile sur du plâtre alors que la technique de la fresque était celle communément utilisée.

La création de l’œuvre

L’ordre religieux des Dominicains a réussi à faire que deux des plus grands artistes du moment décorent le sanctuaire grâce à Ludovic Sforza le More (duc de Milan à la fin du XVe siècle) qui comptait transformer ce lieu en un mausolée pour sa famille. Ludovic n’a pas pu voir son souhait réalisé, puisqu’il a finalement perdu le pouvoir et est mort emprisonné.

Avant de réaliser cette œuvre, Léonard de Vinci a mené une enquête approfondie en dessinant une multitude de croquis préparatoires. Les personnes l’ayant vu travailler affirmaient qu’il a fait preuve d’une grande exigence. Parfois, il commençait à peindre très tôt et ne s’arrêtait pas pour manger, tandis qu’il errait dans la ville certains autres jours, à la recherche de visages inspirants ou passait plusieurs heures ébahi devant sa création.

Pour la petite anecdote : après avoir consacré autant de temps à cette œuvre, Léonard de Vinci n’a pas reçu un centime pour son travail et ne s’en est même pas préoccupé.

Une survivante

Cette peinture a connu différentes mésaventures au fil du temps : étant réalisée sur du plâtre sec, l’œuvre a commencé à s’écailler peu après avoir été achevée. Durant le XVIIIe et XIXe siècle, plusieurs tentatives de restauration et de conservation ont échoué.

Pendant la guerre, les troupes de Napoléon ont utilisé le mur pour réaliser des tirs d’essai, et en 1943, les bombardements ont détruit le plafond de la pièce, exposant l’œuvre aux différentes intempéries pendant plusieurs années.

Après des années de restauration intensive, La Cène de Léonard de Vinci a pu récupérer une partie de sa splendeur initiale et peut aujourd’hui être contemplée par les visiteurs ayant pris la peine de réserver cette visite à l’avance.

Informations intéressantes sur l’œuvre

Bien que la Cène soit un sujet fréquemment abordé par différents artistes, de Vinci a décidé de reproduire le plus fidèlement possible l’un des moments les plus particuliers de la cène – la réaction des apôtres en apprenant que l’un d’eux était un traitre. La peinture est capable de capter les réactions de surprise, d’effroi et de stupéfaction des apôtres.

Même si les noms de chaque apôtre apparaissent clairement sur les croquis de Léonard de Vinci, certains visages font débat. Par exemple, le visage situé à droite de Jésus aux allures féminines, laisse à penser qu’il ne s’agit pas de l’apôtre Jean mais de Marie Madeleine.

Cette interprétation se retrouve également dans le roman d’intrigue de Dan Brown, Da Vinci Code, qui identifie le personnage à droite de Jésus comme étant Marie Madeleine, ce qui confère à l’œuvre de Léonard de Vinci, une signification ésotérique. C’est sur ce roman que s’est basé le film homonyme, sorti en 2006 et réalisé par Ron Howard avec pour principaux acteurs Tom Hanks et Audrey Tautou.

Réservation des entrées

Pour pouvoir admirer cette peinture, vous devrez réserver vos entrées suffisamment à l’avance. Les visites se réalisent en petits groupes qui entrent toutes les quinze minutes. De cette manière, il n’y a pas trop de monde autour de l’œuvre et la visite est beaucoup plus agréable.

Vous pouvez réserver vos entrées en ligne sur cette page :

Santa Maria delle Grazie

L’Eglise Santa Maria delle Grazie (Sainte Marie des Grâces) a été construite en 1463 sous les ordres du Duc Francisco Sforza du couvent dominicain. Bramante succéda en 1492 au premier architecte Guiniforte Solari et continua la construction des absides semi-circulaires, d’un dôme majestueux, d’un cloître et du réfectoire.

Santa Maria delle Grazie ne se distinguerait pas du reste des églises de la ville si elle n’abritait pas la célébrissime peinture de La Cène. Chaque jour, des centaines de personnes la visitent pour découvrir ce chef-d’œuvre.  

Dans la sacristie se trouve une petite partie de l’exposition de la Pinacothèque Ambroisienne, dans laquelle sont exposées quelques pages du Codex Atlanticus de Léonard de Vinci. Selon nous, cette exposition n’en vaut pas la peine mais l’exposition qu’abrite la Bibliothèque Ambrosienne nous paraît plus intéressante.

Horaires

Du mardi au dimanche : de 08h15 a 19h00.
Lundi : fermé.

Prix

Adultes : 10€ (+ 2€ de réservation).
Personnes entre 18 et 25 ans : 5€ (+ 2€ de réservation).
Citoyens de l'UE de moins de 18 ans et de plus de 65 ans : 2€.

Transport

Tramway : Corso Magenta - Santa Maria delle Grazie, ligne 18.
Métro : Conciliazione, Cadorna, ligne M1; Cadorna, ligne M2.